Réseaux sociaux et source de renseignement pour les entreprises

Le Blog Infolegale

Omniprésents dans notre quotidien, les réseaux sociaux deviennent primordiaux pour les entreprises. Gages de modernité, ils induisent la création et le maintien d’une relation liant votre structure à son public. Mais les informations mises en ligne sur les réseaux sociaux peuvent également devenir une source d’information sur les entreprises. En ce sens, comment et pourquoi les réseaux sociaux peuvent aussi une source d’information sur les entreprises ? Infolegale vous donne des éléments de réponse.

L’intégration des réseaux sociaux en entreprise

En 2005, une conférence organisée par l’éditeur de manuels informatiques Tim O’Reilly sur le thème du "Web comme plate-forme", émet pour la première fois le terme "Web 2.0". Inventé par Tim O’Reilly et John Battelle, cette appellation tente de définir un nouveau paysage de l’internet. Outre les aspects techniques développés par le Web 2.0, la participation des internautes est un des points majeurs de son avènement.

C’est dans ce contexte qu’apparaissent les réseaux sociaux numériques. Avec un web tourné vers l’internaute, les réseaux sociaux permettent une expression et une collaboration constante des membres via des interfaces dédiées à l’interaction.

Selon un rapport digital annuel publié par la plate-forme de gestion des médias sociaux Hootsuite et l’agence digitale We Are Social, onze nouveaux utilisateurs de réseaux sociaux sont recensés chaque seconde, soit un total s’établissant à 3.2 milliards d’individus en 2017.

Cette tendance à l’échange ne s’est pas installée sans la participation de l’entreprise qui en retire différents avantages :

  • Accroissement de la visibilité : Grâce à un système d’acquisition de fans, d’amis ou de followers, l’utilisation des réseaux sociaux permet d’augmenter le public cible d’une entreprise, notamment à l’aide du contenu diffusé. De plus, les réseaux sociaux sont un lieu de communication permettant d’entretenir des relations avec ses clients, partenaires ou fournisseurs, ce qui contribue à créer de la proximité avec l’interlocuteur.
  • Prospection commerciale : La création et la diffusion de contenu permettent à l’entreprise de proposer à ses abonnés de la documentation sur des sujets ciblés. De fait, ces contenus peuvent être virales et se diffuser à grande échelle selon l’intérêt des lecteurs, touchant un public plus large. L’interaction au sein des réseaux sociaux permet aussi et surtout l’acquisition de contacts notamment via l’utilisation de landing page.
  • Optimisation du référencement naturel : On parle ici de Social Media Optimization, soit, l’optimisation par les médias sociaux ou le référencement social. Le contenu mis en ligne doit inclure des mots-clés suscitant l’intérêt pour améliorer le référencement SEO.

Les Réseaux sociaux permettent un accès à l’information

En 2016, l’institut Reuters d’étude du journalisme de l’université d’Oxford a publié une étude sur le thème de l’information numérique. Cette dernière révèle que 51% des 50 000 répondants utilisent les réseaux sociaux pour accéder à l’information, information la plus souvent recherchée sur Facebook pour 44% d’entre eux.

Pour le cas des entreprises, les messages véhiculés sur les réseaux permettent l’établissement d’une relation de proximité avec le public en prenant connaissance des nouveautés et des préférences des internautes.

Outre l’acquisition de nouveaux clients et l’accroissement de la notoriété, les réseaux sociaux constituent un outil de veille important. L’observation des tendances, des commentaires ou encore des billets de blog de vos clients, fournisseurs ou concurrents vous permettent de récolter des informations précises sur la personnalité de votre interlocuteur. Ces informations peuvent être de l’ordre du positionnement de vos concurrents, de l’identification des nouvelles tendances ou encore la surveillance de votre propre e-réputation.

A l’aide de ces nouveaux outils, les normes en matière d’accès à l’information évoluent. Néanmoins, cette méthode possède un inconvénient majeur : la véracité des informations récoltées.

Une information à compléter

Les internautes présents sur les réseaux sociaux propagent-ils de l’information faussée ? C’est en tout cas la conclusion d’une étude menée par trois chercheurs du Massachussets Institute of Technology. Après un travail de 11 ans s’intéressant principalement au réseau social Twitter, les chercheurs tirent la conclusion suivante : le partage d’informations erronées est plus important que le partage d’informations vérifiées.

Sujette au piratage informatique, à la mauvaise actualisation ou encore à une volonté de la part de l’entreprise de ne pas communiquer sur l’ensemble de sa stratégie, l’information mise en ligne peut être galvaudée et induire le public en erreur.

C’est pour cette raison que le piratage informatique d’un compte personnel ou professionnel sur les réseaux sociaux peut avoir des conséquences fâcheuses sur l’e-réputation de votre entreprise. En 2011, dans une infographie réalisée par Facebook détaillant les processus de sécurité, le réseau social déclarait que 600 000 comptes étaient piratés chaque jour, soit un total de 18 millions de comptes compromis par mois. Ce chiffre n’exclut pas les comptes professionnels et peut être la cause de litiges. Il est donc essentiel de ne pas intégrer une information en provenance des réseaux sociaux sans la vérifier à l’aide de données extérieures.  

Pour vous assurer de ne pas prendre pour argent comptant une information faussée, vous pouvez avoir recours à des sociétés spécialisées dans l’information sur les entreprises et leurs dirigeants telles qu’Infolegale. Ces sociétés utilisent de multiples sources dont des données légales opposables vous assurant une connaissance client indispensable pour authentifier des recherches faites sur les réseaux sociaux.

Téléchargez l'ebook sur les évolutions du métier de credit manager

A retenir :

  • 11 nouveaux utilisateurs de réseaux sociaux sont recensés chaque seconde
  • En 2016, 600 000 comptes étaient piratés chaque jour
  • Les sociétés spécialisées dans l’information valident les renseignements récoltés au sein des réseaux sociaux

Commentaires