Analyse des premières défaillances « Covid-19 »

Le premier ministre le précisait lors de la conférence de presse du 19 avril 2020 : « cette crise sanitaire va entraîner une crise économique, elle sera brutale ». Alors que la France prévoit « la plus forte récession depuis 1945 » entrainant une baisse de 8 points de croissance en 2020, Infolegale analyse le profil des premières entreprises en cessation de paiement depuis l’ordonnance adaptant les règles relatives aux difficultés des entreprises à l’urgence sanitaire.

Du 1er au 16 avril 2020, Infolegale a analysé plus de 800 procédures collectives prononcées depuis l’ordonnance n° 2020-341 qui prévoit une adaptation temporaire du droit des entreprises en matière de procédure collective et de liquidation ou redressement judiciaire afin de tenir compte du contexte tendu par l’épidémie actuelle. 


Tandis que les entrepreneurs peuvent solliciter l’ouverture de nouvelles procédures en ligne et à distance grâce aux outils digitaux, les tribunaux de commerce de Bordeaux et de Marseille sont ceux ayant prononcé le plus de procédures collectives. Une surprise en comparaison du volume d’entreprises que concentre l’Île-de-France.

Une surexposition des petites structures

Alors que les décrets précisant les conditions de fonctionnement du fonds de solidarité à destination des TPE et indépendants se succèdent, Infolegale révèle que 80% des entreprises en procédure collective comptent moins de 5 salariés.

  • Près de 40% n’ont pas de salariés et autant comptent entre 1 à 5 salariés ;
  • Près de 60% réalisent un chiffre d’affaires < 500k€ (pour celles qui déposent leurs comptes annuels au greffe) ;
  • 94% réalisent moins de 5M€ de chiffre d’affaires (pour celles qui déposent leurs comptes annuels au greffe).

Une fragilité accentuée par la crise sanitaire

Le capital social, notion juridique et comptable égal aux capitaux propres apportés par les associés ou les actionnaires lors de la création de la société, est négatif pour 35% des sociétés en cessation de paiement.

  • 67% ont un capital social < 10k€ ;
  • 80% ont un capital < 50k€ ;
  • 35% ont des capitaux propres négatifs (pour celles qui déposent leurs comptes annuels au greffe).

Des délais de paiement déjà allongés

Alors que le comité de crise sur les délais de paiement s’inquiète de l’augmentation des incidents de paiement et en appelle aux comportements solidaires, nos analyses révèlent que les défaillants connaissaient des retards de paiement avant le 15 mars 2020.

  • 57% payaient leurs factures fournisseurs au-delà de 45 jours avant le 15 mars 2020 ;
  • 70% avaient déjà une trésorerie obérée avant le 15 mars ;
  • 66% disposaient d’un ratio de capacité de remboursement négatif ou nul.

Les impacts des fermetures administratives

Les premières défaillances constatées depuis avril concernent des entreprises déjà fragilisées depuis plusieurs mois et sur lesquelles l’impact du confinement a eu un effet brutal et fatal.

  • 27% des défaillances concernent des commerces interdits d'exploitation depuis le 15 mars 2020 ;
  • 68% concerne des entités répertoriées par Infolegale comme étant fortement impactés (impact > 60%) par les mesures gouvernementales du Covid-19 ;
  • 52% concerne des entités répertoriées par Infolegale comme étant très fortement impactées (impact > 90%) par les mesures gouvernementales du Covid-19 ;
  • 85% des défaillances concernent des activités pour lesquelles Infolegale a impacté les effets du Covid-19 sur le Score Infolegale de solvabilité et dont l’analyse de solvabilité affiche l’Indicateur Vigilance Covid-19.

Les mesures spécifiques pour vous aider à mieux évaluer et piloter le risque de défaillance

Infolegale met en œuvre une série de mesures spécifiques pour vous accompagner dans l’évaluation de vos risques et pour limiter les impacts pour la sortie de crise.

Les premières portent sur l’augmentation de la sensibilité et de la réactivité du Score Infolegale aux éléments conjoncturels. Les algorithmes, basés sur les évaluations statistiques de comportements passés, sont conçus nativement pour intégrer également des éléments sectoriels et conjoncturels. Infolegale améliore, depuis le début de la crise, la finesse de prise en compte de ces derniers afin de ne pas sombrer dans l’écueil de la surévaluation des risques et ni dans celui de leur ignorance. Le Score Infolegale est calculé quotidiennement ce qui permet de prendre en compte l’actualité de manière quasi instantanée.

Les mesures complémentaires consistent à vous proposer des solutions spécifiques Covid-19. Nous vous offrons notamment un audit gratuit « Vigilance Défaillance Covid-19 » des portefeuilles de tiers, afin d’obtenir une segmentation de vos risques actualisés des impacts de la crise et suivre, grâce aux services de surveillance du type scor@lerte, la survenance de difficultés potentielles. Enfin, le Portail Infolegale vous permet de suivre l’Indicateur Vigilance Covid-19 dans l’analyse de solvabilité mise à votre disposition.

 

Analyser gratuitement vos risques clients et fournisseurs

Commentaires