• Home
  • Blog - Infolegale
  • Regard d’expert : les grandes tendances du tissu économique et sectoriel observées en 2020

Regard d’expert : les grandes tendances du tissu économique et sectoriel observées en 2020

Le 4 mai 2021, Frédéric Julien, président et cofondateur d’Infolegale, intervenait en partenariat avec l’AFDCC (Association française des credit managers) sur la thématique « Coronavirus : quelles analyses conjoncturelles et financières dans les principaux secteurs de l’économie française un an après les premiers effets de la pandémie ? ». L’objectif de cette manifestation était de présenter une analyse approfondie et commentée des différents bouleversements subits par le tissu sectoriel français en raison de la crise sanitaire afin d’apporter aux acteurs des leviers d’anticipation, à court et moyen terme, de la situation économique.

Infolegale vous propose une synthèse des éléments essentiels à retenir en trois volets.

 

Le dynamisme des créations d’entreprises porté par les auto-entrepreneurs

En 2020, en dépit de la situation sanitaire et sociale, le nombre de créations d’entreprises a augmenté de 4% par rapport à l’année 2019. Cette augmentation de l’activité économique s’explique en majeure partie par les créations de micro-entreprises. En effet, les secteurs d’activité ayant connu l’augmentation la plus forte sous le statut d’auto-entrepreneur sont :

  • Le « transport et entreposage » caractérisant notamment les activités des services de livraison de repas à domiciles (+22% de création en comparaison de l’année 2019) ;
  • Les « activités immobilières » caractérisant notamment les activités des mandataires immobiliers (+10%) ;
  • Le « commerce » caractérisant notamment les services de boutique en ligne et autres plateformes de e-commerce (+9%).

Les créations d’entreprises individuelles (commerçants, artisans, agriculteurs, etc.) ont quant à elles subit une baisse de 13% en comparaison de l’année 2019. Cette diminution s’explique en partie par les deux périodes de confinement ayant freiné l’attractivité économique des activités des structures concernées.

Du côté des secteurs d’activité ayant enregistré une baisse dans leur nombre de création, le secteur de l’enseignement a subi une diminution de 8% en comparaison de l’année 2019. Ce secteur regroupe notamment les activités d’enseignement sportif et de loisir qui ont pâti des restrictions sanitaires et des périodes de confinement.

 

Un fort recul des cessions de fonds de commerce

Les cessions de fonds de commerce ont reculé en moyenne de 21% en 2020. Les secteurs d’activité les plus touchés par cette perte de dynamisme économique sont ceux ayant été le plus durement impactés par les mesures sanitaires de l’année 2020, à savoir :

  • Arts, spectacles et activités récréatives (-33% de cession de fonds de commerce en comparaison de l’année 2019) ;
  • Hébergement et restauration (-28%) ;
  • Construction (-25%).

À noter que la baisse des cessions de fonds de commerce continue de s’accélérer en 2021 avec un recul de 30% enregistré au cours du 1er trimestre. Les secteurs les plus impactés demeurent inchangés :

  • Arts, spectacles et activités récréatives (-67% de cession de fonds de commerce au T1 2021 en comparaison du T1 2020) ;
  • Hébergement et restauration (-47%) ;
  • Construction (-46%).

 

Pour en savoir plus :

#2 Quid des défaillances liées à la Covid- 19 ?

#3 Quels indicateurs pour anticiper les risques de défaillances de ses partenaires commerciaux ?

 

Commentaires